Encore du jus dans le citron LinkedIn

Depuis un bon moment déjà, je m’amuse régulièrement à donner des formations LinkedIn à une clientèle variée, faisant un usage différent de la plateforme et désirant atteindre des objectifs d’affaires spécifiques à leur réalité. Après avoir fait mes présentations devant ces divers auditoires, de niveaux d’aisance et de performance variables, je suis forcé d’admettre qu’une constante semble se dessiner : il reste toujours du jus dans le citron!

En effet, que ce soit pour un usage en développement des affaires, pour le recrutement, pour un utilisateur avancé, ou encore débutant, le constat demeure le même : il reste du jus. Il va sans dire que, plus l’audience maîtrise l’outil, moins il reste de jus, mais le contraire serait surprenant.

Étonnamment, plus un utilisateur connaît ou maîtrise les fonctionnalités avancées de l’outil, plus il néglige des éléments plus faciles d’accès. Certains utilisateurs n’ont jamais joué avec les paramètres de leur compte. Malheureusement, peut-être que ces utilisateurs sont très actifs, mais personne n’en sait rien à cause d’un mauvais paramétrage. De plus, certains enjeux de confidentialité pourraient être soulevés ayant pour même cause les paramètres du compte.

Beaucoup d’utilisateurs développent avec le temps un magnifique réseau qui, malheureusement, ne peut être rentabilisé à cause d’une mauvaise gestion de celui-ci. On retrouve dans LinkedIn plusieurs outils formidables qui nous permettent de bien gérer nos relations, mais beaucoup de gens l’ignorent.

Que ce soit pour une clientèle totalement néophyte ou plus expérimentée, la magie de LinkedIn s’opère réellement lorsqu’on maîtrise les fondements de la recherche booléenne, surtout d’un point de vue de recruteur. Les sourceurs puristes diront que Google demeure un bien meilleur outil de recherche. Il n’en demeure pas moins que LinkedIn propose des champs de recherche simples qui supportent très bien les opérateurs booléens de base. La recherche Google peut être lourde pour des utilisateurs ponctuels. Les rudiments de la recherche LinkedIn peuvent se maîtriser en quelques heures. Avec un peu de pratique, on arrive à faire d’un recruteur initié un chasseur de têtes en herbe.

Bref, ne cherchez pas d’outil secret dans LinkedIn. Concentrez-vous sur la maîtrise des outils de base et vous verrez que beaucoup de substance peut en être extraite, et ce même avec un compte de base. Il vous suffit de presser le citron un peu plus.

 

 

360.Agency

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *